l'Ordre de Saint-Georges

Examen des anciens statuts


click to view larger image of the same
Image des statuts originaux, actuellement dans les archives nationales de la Hongrie Országos Levéltar, DL. 40 483. Ces images ont été numérisées à partir d'une facsimile des statuts qui provient d'Antal Pör. « Az Anjou Ház örösei (1301-1439) », vol III de « A magyar nemzet története » (The History of the Hungarian Nation), ed. Sandor Szilagyi (10 vols, Budapest, 1895), between pp. 138-139. Cliquez pour agrandir l'image (veuillez patienter lors du téléchargement, Taille du fichier : 6.0MB).

Les statuts de la Société, c1326, sont rédigés en Latin, langue d'expression courante à l'époque en Hongrie, avant le renouveau de la langue hongroise qui a eu lieu au dix-neuvième siècle. Le document contient environ 1 700 mots écrits sous forme de lettres patentes.
click to view larger image of the seal
Le grand sceau de la Société est suspendu des statuts.
Le grand sceau de la Société fraternelle de Saint-Georges, présentant Saint-Georges à cheval, tuant le dragon qui est sous les sabots du cheval (voir l'illustration de droite) est suspendu au document.

Les statuts contiennent un prologue suivi de vingt-sept articles. Le prologue explique, en termes grandiloquents, les actions des fondateurs dans le contexte des principes généralement reconnus à l'époque. Ils dressent la liste des personnages importants présents lorsque les statuts furent adoptés, à savoir l'archevêque d'Esztergom, le primat de Hongrie et sept autres évêques hongrois. Les statuts réitèrent les plus hauts idéaux du christianisme, et créent une union fraternelle dont le but était de défendre le roi et la Sainte couronne du royaume contre les ennemies infidèles. Les fondateurs se décrivent comme la « universitas societatis fraternalis militiae Sancti Georgii insigniti», soit « La communauté de la société fraternelle chevaleresque nommée d'après le notable Saint-Georges ». Toutefois, plus loin, ils parlent de la « societatem beati Georgii » puis de la « societate beati Georgii Martyris » (« La société du saint Georges martyr ») et ailleurs, tout simplement de la « Société fraternelle » fraternalis societas.

click to view larger image of the same
Agrandissement d'une pliure dans les statuts.
Le prologue est suivi de 27 articles qui présentent en détails les obligations religieuses et morales des membres, leurs obligations l'un envers l'autre, l'habit dont ils devaient se vêtir et leurs obligations à l'égard du repas du lundi ainsi que les obligations hebdomadaires. Le texte décrit aussi le jugement réservé aux membres qui ne respectaient pas les statuts. Il importe de souligner que seuls les « chevaliers » pouvaient adhérer à l'Ordre. On réfère à l'ensemble des frères comme la « chevalerie », ce qui laisse sous-entendre que seules les personnes qui détenaient le titre de chevalier pouvaient y participer.

Nous ne savons pas pendant combien de tems le document a été conservé plié, mais il l'était certainement ce qui explique la piètre condition du manuscrit ainsi que les lignes de pliures où le texte est très usé et a donc pratiquement disparu. Certaines techniques chimiques pourraient permettre d'améliorer la qualité du manuscrit, mais l'on craint que le recours à ces techniques endommage le document de façon irréversible. Ceci explique pourquoi les différentes transcriptions pourraient ne pas concorder. Quatre transcriptions existent à l'heure actuelle, notamment :

  1. György Fejér (1766–1851). "Codex diplomaticus Hungariae ecclesiasticus ac civilis" (Budae, 1832), VIII/3, no. L., pp. 163-170.
  2. Antal Pör. in "Az Anjou Ház örösei (1301-1439)", vol III of "A magyar nemzet története" (The History of the Hungarian Nation), ed. Sandor Szilagyi (10 vfols, Budapest, 1895), between pp. 138-139.
  3. Veszprémy László. "Az Anjou-Kori Lovagság Kérdései. A Szent György-lovagrend alapítása". Hadtörténelmi Közlemények (Military History Journal), 107. évfolyam. 1994. 1.szám, 3-11. p.
  4. Rácz György. "A Szent György Lovagrend alapszabályai 1326. április 24. - Latin átirat" Budapest, 2008. (Magyar Történelmi Archivum) Archív Kiadó.
Une ressource additionnelle exceptionnelle en ligne est accessible dans les archives de Hongrie (Magyar Országos Levéltár). Une application permet au lecteur de voir les statuts sous support numérisé et d'agrandir le texte. Ceci lui permet de voir le texte écrit original de façon détaillée. Voici le lien :
 
Dr. Rácz György. "A Szent György-rend alapítólevele". DL. 40 483. Magyar Országos Levéltár (Archives de Hongrie).

Examen des transcriptions en Latin et des traductions des statuts

Les pages qui suivent présentent les transcriptions du texte latin tirées des documents susmentionnés, accompagnées d'une traduction vers anglais (français à venir). Nous offrons quatre présentations comparatives, soit une par transcription. Chaque présentation contient une transcription électronique extraite telle quelle du document. Il pourrait y avoir un lien vers le document. La transcription est accompagnée d'une traduction des statuts. Celle-ci est le fruit d'une collaboration de personnes au Canada, possédant une expertise en Latin, basée sur une analyse comparative des transcriptions, ce qui explique les légères divergences entre cette traduction vers l'anglais et celles que vous trouverez dans d'autres sites de l'Ordre de Saint-Georges. Pour consulter la version qui vous intéresse, cliquez sur le lien correspondant :

  • Examen de la transcription de György Fejér. Cette présentation comprend un fichier PDF de pages numérisées tirées du codex indiqué. La transcription provient d'une ressource électronique Hathi Trust Digital Library.
  • Examen de la transcription de Antal Pör. Cette présentation comprend une facsimile des statuts, une copie de sa transcription originale et une copie de sa traduction originale des statuts vers la langue hongroise, ainsi qu'une traduction du texte hongrois vers l'anglais. Ces documents proviennent d'une copie d'un document original tirée de la bibliothèque personnelle de .
  • Recherche menée par Veszprémy László. Cette présentation comprend un article rédigé par le professeur László sur ses études de l'époque de la chevalerie à Anjou concernant les chevaliers de la Société de Saint-Georges.
  • Examen de la transcription du Dr. Rácz György. Cette présentation comprend un fichier PDF de la version de sa transcription effectuée en 2008, sa traduction des statuts vers le hongrois et une traduction des statuts vers l'anglais.

Conclusions

La traduction vers l'anglais que l'on trouve sur le site du R.-U. provient supposément de la traduction vers le hongrois effectuée par Antal Pör. L'analyse comparative des traductions anglaise et hongroise indique que celle-ci est relativement cohérente, les énoncés comparatifs sont relativement fidèles, compte tenu de quelques divergences dans la traduction vers l'anglais. La traduction du latin vers le hongrois, puis du texte hongrois vers l'anglais pourrait contenir quelques nuances culturelles, ce qui donnerait lieu à une traduction qui s'éloigne du latin original. Toutefois, cette hypothèse ne peut être prouvée sans consultation des textes originaux. Le Prieuré canadien de l'Ordre de Saint-Georges a donc décidé de produire sa propre traduction vers l'anglais, à partir de la transcription du texte latin de Fejér, Pör, László and György. La traduction a été effectuée par des étudiants du Centre d'études médiévales de l'Université de Toronto, qui ont une aisance en Latin, puisque la connaissance de la langue est requise an études médiévales. La traduction vers l'anglais de Mme Ariella Elema, étudiante au département, qui termine sa dissertation, est disponible sur le présent site Web.

La production d'une traduction complète pose un défi, notamment le document de base (Latin sur velum) a été endommagé, surtout les pliures du document, où le texte a disparu au fil du temps. Par conséquent, les diverses transcriptions latines diffèrent légèrement l'une de l'autre, le texte ayant été inséré selon les meilleures connaissances des auteurs en question. Une traduction actuelle et exacte des statuts originaux ne sera peut-être jamais possible en raison des dommages dont les documents originaux ont subi. De plus, la traduction du texte latin vers l'anglais n'est PAS une science exacte : différents traducteurs pourraient traduire de façon différente en raison de leurs propres préjugés et influences culturels, de l'environnement où ils évoluent ou de leur éducation. Cela dit, le Prieuré canadien appuie la traduction vers l'anglais qui figure dans le présent site et adopte celle-ci en tant que statuts « officiels » qui établissent l'éthos et la culture du Prieuré canadien.


Référence :
  1. D'Arcy J.D. Boulton. The Knights of the Crown - The Monarchical Orders of Knighthood in Later Medieval Europe 1325-1520. The Boydell Press, Woodbridge, Suffolk, UK. 1987. ISBN 0 85115 417 4.
  2. Dr. Rácz György. "A Szent György-rend alapítólevele". DL. 40 483. Magyar Országos Levéltár (Hungarian Archives).
  3. Veszprémy László: AZ Anjou-kori lovagság kérdései. A Szent György-lovagrend alapítása. Hadtörténeti Közlemények (Military History Journal), 107. évfolyam. 1994. 1. szám, 3-11 p.
  4. Ariella Elema. English Translation of the Statutes of the Fraternal Society of St. George. Centre d'études médiévales, Université de Toronto. 04 mars 2011.